2

Autour de Vancouver : Mount Seymour et White Rock

Une aventure racontée par Baptiste • Le 2 commentaires

Hi everybody! Voilà un petit article sur les deux sorties à la journée que nous avons faites dans les environs de Vancouver : randonnée sur le Mount Seymour et balade à White Rock. 

Mount Seymour

Alors que nous étions arrivés à Vancouver depuis plus de trois semaines, nous n’avions pas encore eu la chance de quitter la ville pour se plonger dans la nature dont on ne cesse d’entendre parler. Ce sont trois amis français et canadien qui nous ont proposé d’attaquer le fameux Mount Seymour.

Le Mont Seymour se trouve à moins d’une heure de route de Vancouver. Habituellement enneigée à cette période de l’année, la montagne abrite une station de ski qui était désespérément désertée par les flocons lors de notre passage. Les malchanceux ayant acheté un pass saisonnier cette année l’avait mauvaise !

La randonnée se déroule en trois étapes, une par pic. Avec les multiples pauses contemplatives et photographiques, admiratifs que nous étions de la vue s’étalant pour la première fois sous nos yeux, nous avons grimpé ces trois sommets à la difficulté croissante en 7 heures.

Apparemment, il y aurait des ours brun, des cougars et des lynx, mais tout ce que nous avons vu ce sont des corneilles, beaucoup même !

La balade en valait largement la peine, avec à chaque pic une vue magnifique à 360° et notamment sur Vancouver :)

White Rock

Nous nous sommes rendus à White Rock (une petite heure en voiture) à l’occasion de la visite de l’école Peace Arch où nous devions remettre une grande carte réalisée par les élèves d’une classe vendéenne pour la classe canadienne avec qui ils correspondent. Cet échange résulte du programme Jules Verne de l’Éducation nationale auquel prend part une enseignante française ; il permet à un enseignant d’échanger classe, maison et voiture avec un autre enseignant étranger pendant une année entière.

L’école Peace Arch est une école d’immersion francophone, ce qui veut dire que 80 % des cours sont dispensés en français à des enfants pour la plupart anglophones. Nous avons rendu visite à la classe avec notre copine Sandra qui était intéressée par le métier de professeur dans ce type d’école. Ce fut donc une visite fort intéressante, les gamins étaient vraiment mignons avec leurs accents à couper au couteau, et j’ai eu l’occasion de faire l’instit’ ! :D

Par la suite, nous nous sommes baladés dans cette sympatoche petite ville de bord de mer où les vaguelettes scintillaient sous un rayonnant soleil. Nous avons trouvé des allures vendéennes à White Rock qui offre remblai, plage, estacade et crèmes glacées, mais les immeubles bétonnés sont remplacés par de petites bicoques stylées de pêcheurs hippies, et les chichis par les incontournables fish’n chips.

La ville tient son nom d’un gros rocher blanc se trouvant sur la plage. Il s’agit d’un bloc erratique datant de la dernière glaciation et qui fut longtemps recouvert du guano des oiseaux se nourrissant de coquillages. Aujourd’hui il est régulièrement peint de peinture blanche, parce que les excréments de mouettes, merci bien !

Enfin, nous avons pu observer nos premiers pygargues à tête blanche, bald eagle, la race d’aigle symbole des États-Unis :)

Pour finir, nous avons été pognés dans les bouchons pour retourner à Vancouver, ça sentait vraiment les vacances !

Comments 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *