4

L’Inside Passage

Une aventure racontée par Hélène • Le 4 commentaires

Pour se rendre au nord du continent, au Yukon et en Alaska, plus de 3 000 km de route vous attendent… À moins d’opter pour le Passage intérieur, une voie maritime magnifique cheminant parmi les milliers d’îles de la côté ouest, à l’abri des vents et des vagues du grand océan.

De Port Hardy à Prince Rupert

Sur le bateau, l’activité est effervescente ; tout ceux qui, comme nous, n’ont pas réservé de cabine se préparent pour la nuit entre les sièges de la salle lounge. De malheureuses télévisions siègent un peu partout, y compris dans l’espace enfant à l’avant du ferry, à la place d’une vue panoramique sur la mer…

Nous préférons passer notre temps à l’extérieur, le vent dans la face et l’appareil photo aux aguets, attendant les annonces du commandant de bord indiquant la présence des baleines et des dauphins. Quelques unes seulement se montreront, mais le paysage à n’en pas finir des îles recouvertes de conifères est suffisant pour nous régaler durant les 20 heures de trajet.

Prince Rupert

La partie canadienne de ce voyage maritime s’achève sur les docks de Prince Rupert. La ville, peu séduisante, vit de l’industrie forestière et du fret asiatique, coincée entre la mer et les montagnes, au bout de la voie ferroviaire reliant les deux océans de ce pays immense.

De Prince Rupert à Juneau

En embarquant pour Juneau, nous posons le pied aux États-Unis. Plus petit, plus rustique, mais surtout plus charmant, ce deuxième ferry nous entraîne dans un nouveau dédale interminable d’îles sauvages bordées d’eaux d’un bleu profond.

Les chaises longues du solarium appellent à la sieste ou la lecture, avec la vue imprenable des fjords d’Alaska que nous commençons à longer. Au petit matin, les baleines nous saluent, plongeant et s’ébrouant la queue dans le chenal, sous le vol des oiseaux marins qui suivent le sillon du ferry.

En approchant de Juneau, les pavillons ainsi que les petits bateaux de pêche et de plaisance se multiplient dans l’Inside Passage. Nous atteignons la ville, capitale de l’Alaska, après 24 heures de ferry.

De Juneau à Haines

Après cinq jours dans la région de Juneau, accessible uniquement par les eaux ou les airs, nous embarquons de nouveau dans un troisième et ultime ferry. Le soleil est rayonnant ; les pics sont encore un peu enneigés, et les glaciers qui montrent le bout de leur nez à leur pied sont grandioses.

Si désormais nous avons nos habitudes, la croisière ne nous lasse pas et nous nous émerveillons encore après chaque nouveau virage, jusqu’à ce que nous atteignons Haines et la fin de l’Inside Passage.

Comments 4

  1. gaborit

    Je viens de regarder les photos avec Mamie qui est à la maison ; elle aussi trouve ça magnifique et grandiose !
    Profitez bien de votre voyage et encore merci pour ces belles images.

    1. Post
      Author
  2. JF BONNAUDET

    Superbe la photo du plongeon de la baleine dans cette étendue d’eau déserte. Merci de nous faire partager cette aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *